Hémorroïdes: photos, symptômes et traitement

Aujourd'hui, les hémorroïdes sont l'une des maladies les plus courantes dans le monde moderne..

Selon les statistiques, 8 personnes sur 10 en ont eu au moins une fois dans leur vie. Avec des hémorroïdes, des varices et une inflammation des veines hémorroïdales situées dans le rectum se produisent.

La maladie est lourde non seulement de l'inconfort grave qu'elle provoque, mais également de nombreuses complications. La présence de ce problème nécessite une consultation en personne avec un spécialiste avec la sélection ultérieure des tactiques de traitement.

Classification

En fonction de l'emplacement de l'hémorroïde, les symptômes et le traitement de la maladie varient considérablement. Les hémorroïdes peuvent être:


  1. 1) interne.
  2. 2) extérieur.
  3. 3) combiné.
Les hémorroïdes internes se développent dans la lumière rectale. Habituellement, il est difficile de le voir à l'œil nu et le patient ne peut que deviner par des sensations sur la présence d'une pathologie. Avec les hémorroïdes internes, à la suite d'une augmentation du flux sanguin, les différents plexus choroïdes du rectum commencent à se dilater et, par conséquent, font saillie sous la membrane muqueuse. Cette forme se développe progressivement et s'accompagne de l'absence de tableau clinique prononcé..

Les hémorroïdes externes sont souvent appelées hémorroïdes anales. Il diffère de la forme interne en ce que les hémorroïdes sont bombées vers l'extérieur près de l'anus et sont clairement visibles même à l'œil nu. Pour cette forme, une abondance de divers symptômes désagréables est caractéristique, ce qui donne au patient beaucoup d'inconvénients..

Les hémorroïdes combinées sont une combinaison de formes internes et externes. Cette combinaison est considérée comme la plus grave et, en règle générale, se développe en raison de la négligence des conseils du médecin et du traitement opportun..

Étapes des hémorroïdes

Dans le cours normal de la maladie, les hémorroïdes passent par quatre étapes de leur développement - des tout premiers symptômes à l'état sévère du dernier stade de la maladie.

Les premiers symptômes indiquent première étape les hémorroïdes. À ce stade, la maladie ne fait que commencer à se former. Les premiers petits nœuds, qui viennent de commencer à apparaître, ne sont souvent pas remarqués par une personne. Et les symptômes et les inconvénients présents sont encore si mineurs qu'ils sont rarement pris en compte..

Deuxième étape se développe si, à ses premières manifestations, des mesures appropriées n'ont pas été prises pour traiter et éliminer la cause qui provoque la maladie. À ce stade, les sensations de douleur s'intensifient et les nœuds tombent également. En règle générale, à ce stade, les médicaments destinés au traitement local présentent une efficacité assez élevée..

Troisième étape diffère du second en ce qu'il n'est plus possible de corriger indépendamment les hémorroïdes à l'intérieur. Ils tombent non seulement lors des selles, mais même avec le moindre effort physique.

Quatrième étape présente les symptômes et les complications les plus graves. Les nœuds sont presque constamment à l'extérieur, alors qu'ils sont très douloureux et saignent. Dans la plupart des cas, à ce stade, la chirurgie est déjà recommandée..

Causes et facteurs de risque pour le développement des hémorroïdes

La principale raison de la formation d'hémorroïdes est la pathologie vasculaire et une tendance accrue à la thrombose. La maladie est formée en raison du fait qu'en raison d'un tel dysfonctionnement, le flux de sang artériel dans la région rectale est considérablement augmenté, mais l'écoulement de sang à travers les veines caverneuses, au contraire, diminue.

De nombreux facteurs conduisent à la formation d'hémorroïdes. Le plus souvent, ce sont des problèmes du tractus gastro-intestinal. La constipation est l'une des causes les plus courantes. Avec un tel problème, les matières fécales restent trop longtemps dans la cavité rectale, appuient sur ses parois et provoquent une irritation. De plus, une personne souvent constipée a généralement beaucoup de poussée pendant les selles, ce qui contribue également à la pression anormale sur les veines..

Un effet similaire est exercé par les néoplasmes bénins et malins, ainsi que par tout processus inflammatoire dans la région pelvienne..

Un mode de vie sédentaire contribue également à des processus stagnants dans les veines du rectum. C'est pour cette raison que les hémorroïdes sont devenues si courantes à notre époque, lorsque l'inactivité physique est la norme pour beaucoup. En outre, les personnes qui sont engagées dans un travail physique intense, qui impliquent de soulever des poids lourds, sont également sensibles à la maladie..

La cause des hémorroïdes chez les femmes est le plus souvent la grossesse ou l'accouchement. Près d'un représentant sur deux du sexe faible après la naissance d'un enfant reçoit un diagnostic d'un degré ou d'un autre de la maladie (voir comment traiter les hémorroïdes après l'accouchement).

Signes et symptômes des hémorroïdes

Avec les hémorroïdes, il est très important de ne pas manquer les symptômes au stade initial, lorsque la maladie peut encore être guérie avec une intervention minimale.

Les premiers symptômes des hémorroïdes, qui sont conçus pour alerter une personne, sont généralement associés à des sensations non naturelles dans le rectum. Sur la photo de droite, vous pouvez voir des hémorroïdes externes..

Une personne ressent une lourdeur inhabituelle qui peut apparaître après une selle et, dans certains cas, la précéder. Cette sensation ne disparaît pas même après que l'intestin a été vidé.

Au fil du temps, l'inconfort dans l'anus augmente considérablement. Une douleur intense et vive apparaît, qui s'intensifie généralement avec les selles, l'effort physique. À la suite de sensations douloureuses, une personne commence à contenir l'envie de déféquer. En conséquence, de nombreuses personnes développent de la constipation. Avec les hémorroïdes, elles prennent généralement une forme chronique..

L'un des symptômes les plus désagréables des hémorroïdes est l'apparition de nœuds. Avec la forme externe, ils sont situés près de l'anus, et avec la forme interne, dans le rectum. Lorsque la maladie progresse, les nœuds tombent, tout en donnant au patient un grand inconfort. En cas d'inflammation sévère des ganglions, une température corporelle élevée peut s'ajouter aux symptômes, ainsi que la présence de sang dans les selles.

Comment les hémorroïdes sont-elles diagnostiquées??

Le diagnostic des hémorroïdes comprend plusieurs méthodes de recherche à la fois.

Initialement, avec des symptômes suspects, le proctologue effectue un examen numérique du rectum inférieur. Cette méthode est obligatoire pour toute maladie proctologique et donne au médecin la possibilité de juger de la présence ou de l'absence de pathologie..

Des résultats plus précis peuvent être obtenus avec une anoscopie. Cette étude est réalisée à l'aide d'un miroir rectal spécial, immédiatement après la palpation.

Dans la plupart des cas, si des hémorroïdes sont suspectées, une sigmoïdoscopie est également effectuée. Cette méthode implique un examen détaillé de la partie inférieure du côlon sigmoïde et du rectum avec un sigmoïdoscope..

Lors du diagnostic, il est également nécessaire de faire des tests de laboratoire. En particulier, un coprogramme est une analyse des matières fécales, qui aidera à évaluer la microflore intestinale, donnera des informations sur la présence d'enzymes, la présence de mucus ou d'autres impuretés pathologiques. De plus, un test sanguin occulte fécal et une formule sanguine complète sont obligatoires..

Traitement des hémorroïdes

Le traitement des hémorroïdes dépend, tout d'abord, du stade auquel se trouve la maladie. Ainsi, en présence de symptômes minimes, un excellent résultat est obtenu par l'utilisation de préparations topiques - pommades, crèmes, suppositoires rectaux. Ces médicaments pour les hémorroïdes contiennent, en règle générale, une combinaison de plusieurs substances à la fois, qui ont un effet analgésique, anti-inflammatoire et de résolution..

En outre, pour les hémorroïdes de tous les stades, un traitement avec des médicaments systémiques est indiqué: anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments veinotoniques, médicaments contenant des bioflavonoïdes. En plus du traitement conservateur, diverses méthodes non chirurgicales sont activement utilisées pour traiter la maladie, la direction pour éliminer les hémorroïdes:


  • sclérose;
  • coagulation infrarouge;
  • cryodestruction;
  • ligature avec des anneaux en latex;
  • coagulation au laser;
  • utilisation d'un scalpel à faisceau radio.
Dans les derniers stades des hémorroïdes, il est souvent nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale. L'indication de la chirurgie est de gros ganglions prolabés qui saignent constamment, ainsi que l'absence de réponse au traitement conservateur.

La chirurgie pour enlever les hémorroïdes est appelée hémorroïdectomie. Cela signifie l'excision des nœuds avec un scalpel. En règle générale, lors d'une telle opération, un laser ou une électrocoagulation est en plus utilisé..

Pendant l'opération de Longo, des sutures spéciales sont utilisées, qui sont appliquées à l'endroit où les nœuds tombent, légèrement au-dessus de leur base. Ainsi, les lésions de la muqueuse rectale se produisent au minimum et le patient récupère plus rapidement.

Traitement des hémorroïdes avec des remèdes populaires

En plus des méthodes conservatrices de traitement des hémorroïdes, la médecine traditionnelle est très populaire. Ces méthodes atténuent considérablement les symptômes de la maladie et en même temps, par rapport aux médicaments, sont pratiquement inoffensives..

Les bains assis sont très populaires pour le traitement des hémorroïdes à la maison. Pour leur préparation, des herbes sont utilisées, qui ont des effets anti-inflammatoires et antibactériens. Ces collections comprennent la camomille, le millepertuis, le tilleul, l'écorce de chêne. Les bains sont généralement utilisés dans les cours. La durée d'un tel cours est de deux semaines à un mois..

Les onguents faits maison montrent également une efficacité élevée (voir les onguents pour hémorroïdes). Ces produits sont généralement préparés à base de beurre fondu, auquel sont ajoutés de la propolis, de l'huile d'argousier et du miel.

La pommade finie est traitée avec les zones touchées, ou elle est appliquée sur un tampon de gaze et insérée dans l'anus. La pommade maison favorise la cicatrisation des plaies, soulage la douleur, facilite les selles.

Complications

Les hémorroïdes, surtout en l'absence de traitement adéquat, peuvent provoquer des complications assez graves. Dans la plupart des cas, une telle complication peut être une thrombose hémorroïdaire, qui survient généralement à la suite d'un spasme sévère du sphincter. Ce type de thrombose se caractérise par des symptômes tels que des saignements, une faiblesse, une augmentation du rythme cardiaque, des étourdissements.

L'inflammation lancée des ganglions est également lourde de développement de paraproctite. La maladie est une inflammation purulente du rectum, dans laquelle le tissu intestinal est progressivement détruit. Cette complication nécessite une attention médicale immédiate et la nomination d'un traitement anti-inflammatoire et d'antibiotiques. Sinon, un empoisonnement du sang et la mort sont possibles.

L'anémie ferriprive est une complication courante de la maladie. Il se développe en raison du fait que les ganglions enflammés saignent souvent et qu'une telle perte de sang affecte considérablement le niveau d'hémoglobine, abaissant parfois son niveau à des valeurs critiques..

Prévention des hémorroïdes

Les mesures préventives des hémorroïdes aident non seulement à éviter les rechutes de la maladie, mais aident également à atténuer les symptômes d'une maladie déjà diagnostiquée. Pour éviter la formation d'hémorroïdes, vous devez tout d'abord ajuster votre alimentation. Le régime alimentaire doit être varié avec des fruits, des légumes, du son, boire beaucoup d'eau propre.

Évitez les aliments gras et riches en calories, ainsi que les aliments épicés qui irritent excessivement les parois intestinales. En outre, les médecins recommandent d'établir le processus de défécation, en évitant à la fois la constipation et la diarrhée. Dans le même temps, il vaut la peine de surveiller votre poids, car les personnes obèses sont plus sensibles à tous les types de thrombose..

Souvent, l'apparition d'une maladie, en particulier externe, peut provoquer le non-respect de l'hygiène personnelle de la région périnéale. Les médecins conseillent d'utiliser du papier toilette doux, si possible après chaque selle, rincer l'anus à l'eau froide.

Quel médecin contacter pour un traitement?

Si, après avoir lu l'article, vous supposez que vous présentez des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous devriez demander l'avis d'un proctologue..

Quelles sont les causes des hémorroïdes

Les hémorroïdes sont la maladie la plus courante de l'humanité moderne, mais peu de gens connaissent les vraies raisons de son développement..

Andrey Alekseevich: Bonjour, qu'est-ce qui cause les hémorroïdes? Je semble être activement impliqué dans la prévention de cette maladie. Je mène une vie active, je vais à la gym, je fais de la gymnastique le matin, je me lave à l'eau après être allé aux toilettes. Mais tous les 3-4 mois, il y a des démangeaisons et une gêne dans la région anale. Le nœud demande. Quelles raisons peuvent causer la maladie et pourquoi des bosses apparaissent dans la région anale?

Les causes des hémorroïdes peuvent être facilement identifiées par un médecin après le diagnostic, mais les devinettes et l'automédication sont très dangereuses! Toute maladie a sa propre étiologie, c'est-à-dire l'origine.

Quelle maladie

Les hémorroïdes gonflent et finissent par tomber du canal anal

Cette maladie est souvent considérée comme une varice commune, uniquement dans les intestins. En fait, tout est un peu plus compliqué. Chaque personne a normalement trois hémorroïdes à la naissance. Ce sont des structures spéciales, les experts les appellent des formations caverneuses..

Comme dans tout notre corps, ces nœuds entrent et sortent régulièrement du sang. Chez une personne en bonne santé, les hémorroïdes sont de petite taille et ne peuvent en aucun cas être ressenties. Dans des conditions défavorables, qui sont discutées en détail ci-dessous, les plexus hémorroïdaires augmentent de taille, saignent et deviennent enflammés..

La médecine moderne distingue quatre stades de la maladie. Leurs principales caractéristiques sont répertoriées ci-dessous par ordre croissant:

  1. La maladie se manifeste par une gêne intestinale. Par exemple, immédiatement après une selle, on a l'impression que les intestins sont encore trop pleins. Des gouttes de sang et des frottis apparaissent sur du papier toilette et / ou sur les selles elles-mêmes. Des brûlures et des démangeaisons sont parfois ressenties dans l'anus (vous pouvez ressentir une chose).
  2. Les premiers signes évidents et très caractéristiques: lors de la défécation, des hémorroïdes hypertrophiées tombent du canal anal, qui se rétracte immédiatement spontanément.
  3. Un nouveau s'ajoute aux symptômes existants: les nœuds tombés de l'intestin ne se corrigent plus, cela ne peut être fait que manuellement. Non seulement les selles, mais tout effort physique peut entraîner la perte de nœuds.
  4. L'état de l'intestin est tel que le plexus hémorroïdaire peut tomber à tout moment. Les ajuster manuellement devient en principe impossible. Le pincement des ganglions, le développement d'une anémie due à des saignements fréquents, divers processus inflammatoires et des maladies intestinales concomitantes ne sont pas exclus.

Les symptômes énumérés ci-dessus sont caractéristiques des hémorroïdes chroniques. Si la maladie s'aggrave, la personne ressent des douleurs parfois difficiles à supporter. Ainsi qu'un inconfort important, comme s'asseoir ou déféquer.

Pourquoi les hémorroïdes peuvent survenir

Qu'est-ce qui cause les hémorroïdes? La principale raison ici est la seule: une altération de la circulation sanguine dans les corps caverneux du rectum.

Les hémorroïdes surpeuplées saignent facilement à la moindre irritation. Habituellement lors du passage des matières fécales dans les intestins. La guérison des plaies et des fissures avec une mauvaise circulation sanguine est lente. De plus, le développement de processus inflammatoires n'est pas exclu, surtout si l'état de la microflore intestinale est loin d'être idéal..

Le développement ultérieur de la maladie se produit en l'absence de traitement. La malnutrition, une activité physique excessive / insuffisante, ainsi que l'inattention à son état peuvent aggraver encore l'évolution de la maladie. Bien sûr, les hémorroïdes peuvent être guéries à n'importe quel stade, cependant, plus la maladie est compliquée, plus les efforts seront nécessaires de la part des médecins et de la personne elle-même..

Pendant ce temps, les hémorroïdes peuvent être évitées. Pour cela, il est important d'étudier les facteurs de risque, qui sont discutés en détail ci-dessous..

Facteurs de risque et circonstances provoquantes

Il est extrêmement rare que les hémorroïdes soient le résultat d'une pathologie congénitale. C'est peut-être le seul cas où une personne, en principe, ne peut rien faire. Le facteur héréditaire est important, mais ce n'est pas du tout un verdict. Même si au moment de la naissance de l'enfant, ses deux parents souffraient d'hémorroïdes, la maladie pourrait ne jamais l'affecter..

Le principal groupe à risque est celui des personnes ayant un mode de vie sédentaire. Certains ont un travail qui nécessite une présence constante devant l'ordinateur, la conduite, etc., d'autres travaillent simplement comme ça - ils n'aiment pas bouger.

Une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire provoquent le développement de la maladie

Ce dernier groupe comprend souvent les retraités. Voulant se reposer après des années de travail, les gens abandonnent presque complètement l'activité physique. Et, pendant ce temps, en position assise entre la surface de la chaise (chaise, siège) et le corps humain, quelque chose comme une couche de chaleur se forme. En conséquence, le sang stagne dans la partie inférieure du corps et dans les hémorroïdes, y compris.

Et si le travail est «debout» ou implique de soulever des poids? Ici, au contraire, on parle de surcharge du corps. Ils, comme le manque d'activité physique, entraînent une augmentation de la pression artérielle, une détérioration du flux sanguin et une diminution de l'élasticité des parois vasculaires..

Vidange intestinale

La constipation et la diarrhée fréquente sont un facteur extrêmement défavorable. Dans le premier cas, les vaisseaux sanguins intestinaux sont comprimés par les matières fécales accumulées..

Vous ne pouvez pas pousser dans les toilettes pendant une longue période - cela entraînera la chute des nœuds.

Si la défécation nécessite une réelle poussée, cela revient à soulever (porter) des poids. Dans ce cas, la muqueuse intestinale est gravement irritée, des spasmes du sphincter sont possibles, ce qui perturbe également la circulation sanguine. Le plus souvent, la raison réside dans une mauvaise nutrition..

Mauvaise nutrition

La cuisine moderne a un arsenal d'épices. Beaucoup d'entre eux donnent aux plats des arômes et des saveurs vraiment incroyables, mais en même temps, les intestins en souffrent. Trop de sang coule dans ses vaisseaux sanguins et même les muqueuses sont irritées. Une consommation excessive d'alcool peut également entraîner des hémorroïdes. L'alcool augmente la pression artérielle et fait également circuler le sang vers le tractus gastro-intestinal.

Relativement récemment, les médecins ont approuvé une autre circonstance provocante - le sexe anal. Au cours de ces rapports sexuels, le sphincter rectal est mécaniquement étiré et irrité. Ensuite, la guérison des microfissures commence, et avec elle - un flux sanguin excessif vers le rectum et les hémorroïdes.

Grossesse et accouchement

Une mention spéciale doit être faite des hémorroïdes chez les enfants et les femmes enceintes. Même un bébé peut développer une inflammation des ganglions si l'enfant pleure souvent pendant longtemps ou souffre de constipation..

Une augmentation de la pression intra-abdominale pendant la grossesse provoque souvent des démangeaisons, des brûlures dans la région anale, un prolapsus des ganglions vers l'extérieur

Chez les femmes enceintes, la maladie est provoquée par la croissance de l'utérus et la pression que le fœtus exerce sur les organes internes environnants. Ajoutez à cela la poussée, qui peut être assez forte et prolongée pendant l'accouchement..

Que faire si au moins un des facteurs provoquants est caractéristique du mode de vie d'une personne? Participez à la prévention des hémorroïdes. Une bonne nutrition, associée à des selles régulières et à une activité physique raisonnable, peut retarder l'apparition des hémorroïdes pendant de nombreuses années.

Questions sur le sujet

Pourquoi les hémorroïdes se développent-elles chez les femmes?

Tout d'abord, ce sont: la pathologie vasculaire héréditaire, une profession sédentaire au bureau, le tabagisme, la prise de médicaments hormonaux, la grossesse et l'accouchement, les problèmes digestifs. Chez les jeunes filles, le sexe anal est souvent à l'origine du développement d'une pathologie. Le traitement pour les femmes commence par le soulagement des symptômes. Sinon, la maladie devient rapidement chronique..

Quelles sont les causes des hémorroïdes chez les hommes?

Dans une forte moitié de l'humanité, l'inflammation des hémorroïdes survient le plus souvent en raison des facteurs suivants: abus d'alcool, tabagisme, travail physique intense, conduite prolongée, constipation chronique, mauvaise alimentation.

Hémorroïdes: d'où cela vient et que faire de toutes ces bosses

Les hémorroïdes sont une maladie courante dans la population adulte. On pense que c'est un problème délicat et peu pratique de consulter un médecin. Par conséquent, beaucoup dépendent du traitement à domicile, perdant ainsi du temps et exacerbant le problème. Nous espérons que nos informations vous aideront à ressentir le meilleur moment pour arrêter l'automédication et consulter un médecin. C'est un diagnostic précoce et un traitement rapide des hémorroïdes qui garantissent un rétablissement complet..

Les hémorroïdes et d'où viennent-elles

Les hémorroïdes sont une hypertrophie anormale des hémorroïdes. La raison en est une violation de la circulation sanguine dans les formations caverneuses (vasculaires), qui forment la base de l'hémorroïde.

Les hémorroïdes en elles-mêmes ne mettent pas la vie en danger. Mais la présence d'hémorroïdes, en particulier ses formes compliquées, aggrave la qualité de la vie humaine.

Les hémorroïdes sont des structures anatomiques normales dans l'anus. Ils aident à contrôler les selles. En fait, c'est un sphincter vasculaire qui libère le canal anal uniquement lors des selles..

Les hémorroïdes sont de 2 types: internes et externes. Les nœuds internes sont situés dans le rectum au-dessus de l'anus. Les nœuds externes sont situés sous la peau sous le canal anal.

Dans les cas particulièrement graves, une thrombose des hémorroïdes se produit, c.-à-d. formation de caillots sanguins dans l'une des veines. En raison de l'inflammation des ganglions thrombosés, ils peuvent tomber du rectum..

Quel est le déclencheur du développement des hémorroïdes? Avec l'âge, les veines des hémorroïdes se dilatent et s'affaiblissent. Une stagnation se produit, ce qui contribue à la formation supplémentaire de caillots sanguins, un œdème d'hémorroïdes se développe, une érosion peut apparaître et des saignements peuvent commencer. On pense qu'au moins la moitié de la population mondiale à une certaine période de la vie est confrontée à un problème tel que les hémorroïdes..

Ensuite, nous nous attarderons plus en détail sur les causes des hémorroïdes. Et il y a de nombreuses raisons à son apparition.

Les causes des hémorroïdes et comment les neutraliser

1. Hémorroïdes à la suite de tensions avec la constipation

La constipation est l'une des principales causes d'hémorroïdes. La fatigue lorsque nous essayons de déplacer d'une manière ou d'une autre des matières fécales dures le long du rectum, provoque le déplacement des hémorroïdes et leur perte subséquente de l'anus. À la suite d'une tension et d'un traumatisme de la membrane muqueuse de l'anus avec des matières fécales dures, des fissures anales apparaissent généralement.

Afin de prévenir la constipation, il est recommandé d'inclure dans votre alimentation des produits laitiers fermentés, ainsi que des aliments riches en fibres alimentaires, qui dans ce cas préviennent le ralentissement de l'intestin en augmentant sa motilité et en augmentant le volume de matières fécales. N'oubliez pas de boire de l'eau aussi.

2. Hémorroïdes résultant d'une hygiène intensive de l'anus avec diarrhée

Non seulement la constipation, mais aussi la diarrhée provoquent le développement d'hémorroïdes. Êtes-vous surpris? La diarrhée nous oblige à faire de fréquentes promenades aux toilettes, ce qui signifie souvent nettoyer l'anus après une selle. De plus, la région rectale devient enflammée par la diarrhée..

Si vous avez la diarrhée, utilisez du papier toilette bébé extra doux. Cela aidera à éviter les irritations causées par le frottement avec du papier toilette sec, les traces de sang sur le papier toilette. Mieux encore, utilisez un bidet (si possible) ou des lingettes humides.

3. Hémorroïdes résultant de l'obésité

L'obésité est considérée comme l'une des principales causes du développement des hémorroïdes. Les dépôts graisseux pressent sur le rectum, augmentant la charge sur les veines et augmentant ainsi la pression sur leurs parois. Au fil du temps, les veines s'affaiblissent et s'étirent. Gardez votre poids sous contrôle pour minimiser votre risque d'hémorroïdes.

4. Hémorroïdes chez la femme enceinte et après l'accouchement

Pendant la grossesse, des conditions favorables sont créées pour le développement des hémorroïdes. Habituellement, pendant cette période, l'activité motrice des femmes diminue, elles prennent du poids, la pression intra-abdominale augmente et la vidange intestinale est difficile.

Une femme sur deux a des hémorroïdes après l'accouchement, car la pression intra-abdominale augmente pendant le travail.

5. Lésions médullaires et hémorroïdes

Il existe de nombreuses preuves d'hémorroïdes chez les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière. Les lésions de la moelle épinière perturbent la fonction intestinale: constipation et diarrhée fréquentes, qui sont par la suite à l'origine des hémorroïdes.

6. Le sexe anal comme facteur de développement des hémorroïdes

Disons tout de suite que ce problème n'a pas fait l'objet d'études scientifiques suffisantes. Mais il a été remarqué que les couples hétérosexuels et homosexuels qui pratiquent le sexe anal souffrent d'hémorroïdes..

7. Soulever des poids avec des hémorroïdes

Les haltérophiles, ainsi que les personnes dont les professions sont associées à la levée de poids, sont à risque de développer des hémorroïdes.

8. Faiblesse des muscles pelviens en tant que provocateur d'hémorroïdes

Pour réduire le risque d'hémorroïdes, il est nécessaire de renforcer les muscles pelviens. Exercer les muscles rectaux si possible en contractant et en desserrant.

Compte tenu des raisons du développement des hémorroïdes, à l'avenir, vous pourrez prévenir cette affection douloureuse ou au moins empêcher son exacerbation.

Comme nous l'avons déjà dit, les hémorroïdes sont la partie anatomique de notre corps. Nous commençons à les ressentir lorsqu'ils deviennent engorgés, enflammés et grossissent. Le plus souvent, le seul symptôme des hémorroïdes internes est le soi-disant saignement rectal. Ceci saigne de l'anus.

Avec les hémorroïdes externes, ainsi que les saignements rectaux, il y a d'autres plaintes: douleur dans l'anus (ouverture externe du rectum), sensation de brûlure, démangeaisons, irritation. Les hémorroïdes enflammées ressemblent à des bosses qui les rendent difficiles à éliminer après une selle.

Le concept d '«hémorroïdes» a une mauvaise réputation en raison du fait qu'il apporte des inconvénients importants à la vie d'une personne. Les symptômes des hémorroïdes sont presque les mêmes pour les deux types, bien qu'il existe quelques différences. Les premiers signes de la maladie sont subtils et passent généralement inaperçus. Par conséquent, il est très important de les connaître..

Symptômes initiaux des hémorroïdes

1. Saignement rectal avec hémorroïdes

L'inflammation des hémorroïdes internes se manifeste sous la forme de saignements rectaux. Dans les excréments ou sur le papier toilette, vous pouvez trouver des taches rouge vif. N'ignorez pas ce symptôme! Les saignements peuvent être abondants et provoquer une anémie et une carence en fer dans le corps.

2. Douleur dans l'anus

Les hémorroïdes externes nuisent considérablement au bien-être d'une personne, provoquant une douleur intense dans l'anus lors de la marche, de la position assise, après les selles. En outre, cette douleur peut être permanente. Les hémorroïdes internes sont généralement indolores.

Le patient ne ressent qu'une sensation de pression dans l'anus. La douleur survient si les hémorroïdes internes tombent du rectum ou sont pincées.

3. Démangeaisons, irritation et sensation de brûlure

Le développement d'hémorroïdes externes peut également être diagnostiqué par ses signes précoces tels que démangeaisons, sensation de brûlure, sensation de picotement dans l'anus, en particulier après des selles ou une position assise prolongée. Ces symptômes d'hémorroïdes sont souvent confondus avec l'invasion helminthique. Dans tous les cas, l'apparition de ces signes est une raison sérieuse de consulter un médecin..

4. hémorroïdes enflées

Le prolapsus des hémorroïdes (le plus souvent externes) rend difficile le nettoyage de l'anus après avoir vidé les intestins: les hémorroïdes enflammées, qui dans leur apparence ressemblent à des bosses, sont très douloureuses au toucher.

Ils sont durs, de couleur bleuâtre en raison des caillots sanguins formés. Au stade initial de la maladie, les nœuds abandonnés sont ajustés vers l'intérieur d'eux-mêmes, et à des stades ultérieurs - uniquement manuellement.

VOIR AUSSI: Comment traiter les hémorroïdes à la maison: 5 remèdes maison efficaces pour les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont une maladie douloureuse qui ruine la vie de nombreuses personnes. Actuellement, il existe des méthodes efficaces de traitement des hémorroïdes qui vous permettent de vous en débarrasser complètement. L'essentiel est de ne pas déclencher la maladie et de consulter un médecin à temps. N'oubliez pas la prévention des hémorroïdes!

Hémorroïdes - qu'est-ce que c'est et comment cela se manifeste: traitement et prévention

Les hémorroïdes sont l'une des maladies les plus courantes affectant non seulement les personnes d'âge moyen et âgées, mais aussi les jeunes. Les hémorroïdes apparaissent souvent pendant la grossesse et après l'accouchement. Son apparition est associée à une modification pathologique des veines hémorroïdaires, qui forment des nœuds autour du rectum. Les symptômes comprennent généralement une sensation de lourdeur dans l'anus, des démangeaisons et des brûlures..

Causes et facteurs de développement des hémorroïdes

La principale raison du développement des hémorroïdes est une violation de la circulation sanguine dans le plexus veineux hémorroïdaire, qui à son tour déclenche une malnutrition de l'appareil musculaire, des ligaments et des fascias qui ancrent les veines hémorroïdales à l'intérieur de l'anus.

Les facteurs professionnels contribuant à l'apparition et au développement de la maladie comprennent les professions associées à la position assise dominante (chauffeurs, employés administratifs, etc.).

Entre autres choses, même certains sports, tels que la dynamophilie, le cyclisme, l'aviron, peuvent entraîner des troubles circulatoires au niveau du plancher pelvien. La grossesse et l'accouchement chez les femmes contribuent également souvent à l'apparition d'hémorroïdes..

Malgré le fait que les raisons exactes de l'apparition d'hémorroïdes ne soient pas précisées, il existe des facteurs qui sont un mécanisme de déclenchement dans le développement de la pathologie:

  1. Inactivité physique, mode de vie à faible mobilité. Les personnes qui doivent passer la plupart de leur temps au travail assis ou même debout, sont confrontées à la survenue d'une stase sanguine dans les organes du plancher pelvien.
  2. Activité physique intense et constante. Les personnes confrontées à une tension musculaire excessive au travail quotidien sont plus susceptibles de souffrir d'hémorroïdes..
  3. Exacerbation fréquente des conditions associées à un écoulement altéré des matières fécales. Cela peut être excessivement liquide ou constipation. Tout cela conduit à une pression accrue dans la région pelvienne et, par conséquent, contribue à l'apparition, à l'augmentation et même au prolapsus des hémorroïdes.
  4. Violation du régime. Un amour excessif pour les aliments épicés et les boissons fortes contribue directement à une augmentation du flux artériel vers les organes pelviens, ce qui entraîne à son tour une augmentation de leur taille. Cela conduit à une pression accrue sur les veines hémorroïdales. La prédominance des aliments frits conduit à la diarrhée et une alimentation pauvre en fibres contribue au développement de la constipation.
  5. Une exposition excessive au froid et à la chaleur sur la région pelvienne peut également altérer la circulation sanguine et provoquer une stagnation du sang dans le bassin.
  6. Chez la femme, la grossesse et l'accouchement provoquent une augmentation de la pression dans la région pelvienne, ce qui peut interférer avec la circulation sanguine et la sortie, entraînant un risque accru d'hémorroïdes.
  7. Plénitude excessive. Les personnes ayant des dépôts graisseux dans l'abdomen sont particulièrement sujettes au développement d'hémorroïdes..
  8. Le sexe anal sans lubrification ni préliminaires contribue également au développement de la maladie.
  9. Causes psychosomatiques. Les personnes constamment exposées au stress contractent souvent des hémorroïdes.

De nombreuses maladies peuvent également entraîner une mauvaise circulation sanguine dans la région pelvienne. Ceux-ci inclus:

  • maladies du foie, du système génito-urinaire;
  • éducation oncologique;
  • processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal et les organes pelviens.

Veuillez noter que les facteurs héréditaires jouent un rôle important, tels que les pathologies cardiovasculaires, les troubles parasympathiques, l'insuffisance fonctionnelle des muscles et des tissus conjonctifs..

Symptômes hémorroïdes

La maladie progresse progressivement et imperceptiblement. La défécation est souvent douloureuse et du mucus et des saignements sont présents dans les selles. En outre, des brûlures, des démangeaisons, une inflammation et un gonflement des tissus mous de l'anus s'ajoutent à ces manifestations. En mouvement, à des stades avancés et dans un état calme, une sensation désagréable d'un corps étranger dans le rectum apparaît. Des sensations lourdes ou douloureuses sont possibles dans le bas de l'abdomen.

Il y a plusieurs étapes dans le développement des hémorroïdes:

ÉtapeCaractéristique
jeElle se caractérise par une augmentation des hémorroïdes. Le tableau clinique est complété par des démangeaisons et des taches lors des selles. Les manifestations à ce stade ne sont pas permanentes et peuvent apparaître et disparaître périodiquement.
IISymptômes de même nature que dans la première étape, mais ils sont accompagnés d'un prolapsus d'hémorroïdes et de saignements modérés de l'anus.
IIIPerte de nœuds avec légère tension des muscles de la paroi abdominale. La raison de l'augmentation de la pression intra-abdominale peut être à la fois la toux et le port d'une ceinture serrée. A ce stade, la perte de nœuds ne peut être corrigée que mécaniquement. L'écoulement sanglant devient encore plus abondant, il y a une lourdeur dans la région anale, les tissus mous de l'anus gonflent.
IVProlapsus régulier des hémorroïdes, qui sont presque impossibles à revenir à leur état habituel sans chirurgie. Des saignements fréquents, une douleur intense, une inflammation des tissus autour de l'anus sont caractéristiques du quatrième stade.

Au stade des hémorroïdes aiguës, il y a une aggravation du processus, qui se déroulait auparavant de manière chronique. La maladie est compliquée par une thrombose, c'est pourquoi un traitement chirurgical ou combiné est recommandé pour les patients. Un traitement sans l'intervention d'un spécialiste à ce stade peut avoir un effet très néfaste sur la santé du patient..

Veuillez noter qu'il existe un risque d'anémie en raison de saignements persistants.

Diagnostic des hémorroïdes

Très souvent, lors du diagnostic des hémorroïdes, les proctologues découvrent des maladies concomitantes des intestins ou des organes pelviens. Ces conditions contribuent au développement des hémorroïdes..

Lors d'une visite chez un spécialiste avec une plainte d'hémorroïdes, un examen à plein temps et un examen rectal numérique du rectum sont effectués. En examinant la zone de l'anus, le médecin détermine s'il y a des hémorroïdes tombées, évalue l'état de la peau autour de l'anus.

Un examen des doigts est nécessaire pour diagnostiquer les maladies du rectum, du petit bassin et des organes abdominaux. Pour procéder à un tel examen, le patient doit se mettre à quatre pattes ou se coucher sur le côté. Une telle analyse aide le proctologue à clarifier la localisation des nœuds, leur nombre, et également à évaluer l'élasticité et la douleur. De plus, cette méthode peut révéler la présence d'une fissure dans l'anus..

Il existe également des examens effectués à l'aide d'instruments spéciaux. Ils permettent un examen et un examen plus complets du rectum.

Il est important de nettoyer les intestins avant de consulter un médecin. Pour cela, vous pouvez utiliser un lavement.

Anoscopie

Un anoscope est utilisé pour l'anoscopie. Avec son aide, il est possible d'examiner les 5 cm extrêmes du canal anal.

Rectomanoscopie

Pour effectuer une rectanoscopie, le médecin insère un dispositif spécial sous la forme d'un tube dans le rectum. Le tube pompe de l'air dans le rectum, redressant ainsi les parois du canal. De cette façon, vous pouvez voir la vraie image de la maladie de l'intérieur..

Avec l'aide de l'anoscopie, il est possible de voir non seulement l'anus, mais également le rectum inférieur. Alors qu'avec l'aide de la sigmoïdoscopie, il est possible d'examiner tout le rectum.

Veuillez noter que ces procédures ne sont pas effectuées au stade des hémorroïdes aiguës. L'utilisation d'instruments n'est possible qu'en rémission.

Traitement des hémorroïdes

Des spécialistes hautement qualifiés permettent d'utiliser uniquement des méthodes modernes de traitement de la maladie.

Il existe deux types de traitement fondamentalement différents: conservateur, c'est-à-dire médicamenteux et opérationnel. La thérapie commence de simple à complexe, c'est-à-dire de conservatrice à opérationnelle. Le plus souvent, pour une guérison complète, vous devez recourir à la chirurgie. Les méthodes telles que la photocoagulation, la ligature au latex et à la suture, la résection muqueuse par la méthode Longo, l'hémorroïdectomie, la sclérothérapie sont les principales.

Avant de procéder à la nomination de médicaments, le médecin doit trouver la véritable cause de la maladie. Si la raison du développement des hémorroïdes était un travail sédentaire, le proctologue vous prescrira des cours de thérapie par l'exercice, vous conseillera de vous lever toutes les heures et de vous échauffer un peu pendant le travail. Une montre intelligente peut aider le patient avec cela, ce qui lui rappellera cela..

Une des causes courantes des hémorroïdes est une mauvaise alimentation. Dès que le patient commence à adhérer au régime et à ajuster son régime, la maladie recule sensiblement et, lors de la prise de médicaments, elle disparaît complètement..

Les principaux effets qu'un médicament anti-hémorroïde devrait avoir sont:

  • anesthésique;
  • anti-inflammatoire;
  • thrombolytique.

Les principaux médicaments que le médecin prescrira certainement comprennent:

  • l'héparine;
  • prednisone;
  • polidocanol;
  • hépatrombine G.

Si le traitement conservateur n'a pas donné de résultats et que la maladie continue de progresser, il est nécessaire de passer aux méthodes de traitement chirurgicales mentionnées précédemment..

Photocoagulation

Tout d'abord, c'est l'effet sur les hémorroïdes utilisant un rayonnement infrarouge focalisé. Si un traitement complexe a été effectué aux stades 3 et 4, cette méthode aidera à arrêter les saignements à tous les stades de la maladie.

Avantages: haute efficacité, rapidité de la procédure, indolore de la procédure, rééducation courte.

Sclérothérapie

L'introduction d'un médicament spécial - le sclérosant est caractérisée. Cette substance rétrécit la lumière des veines, collant leurs parois. Ensuite, le saignement s'arrête, mais il convient de rappeler que cette méthode n'est efficace que dans les trois premières étapes. À la quatrième étape, il est nécessaire de choisir une tactique de traitement différente..

Veuillez noter que la sclérothérapie est contre-indiquée dans les hémorroïdes aiguës..

Ligature au latex

Pendant l'intervention, le chirurgien serre la base du nœud avec des anneaux en latex spéciaux. Le résultat peut être obtenu en deux semaines. Le nœud meurt complètement, car les processus de fourniture de nutriments sont perturbés. Le patient ne nécessite ni hospitalisation ni anesthésie, et la rééducation est rapide et indolore.

Résection muqueuse selon la méthode Longo

Comme la méthode précédente, elle est principalement utilisée dans le troisième stade des hémorroïdes. Le chirurgien résèque une partie de l'intestin principalement sur l'hémorroïde. En conséquence, un défaut se forme dans la paroi rectale, qui est suturée. La perte de sang et les complications de cette intervention sont minimes.

Hémoroïdectomie

Ce type de chirurgie est l'étalon-or du traitement. Elle est très similaire à la méthode précédente, mais elle est plus invasive et comporte un certain nombre de contre-indications et de complications. Après avoir retiré le nœud, une plaie se forme également, qui est suturée. La période de rééducation est plus longue qu'avec d'autres méthodes, mais elle peut être utilisée au quatrième stade des hémorroïdes.

Pourquoi les hémorroïdes apparaissent-elles? 11 principales causes d'hémorroïdes

Le traitement des hémorroïdes chez les femmes à domicile à l'aide de la médecine traditionnelle peut ne suffire qu'au stade initial. Aux derniers stades de la maladie, cela ne suffit plus, un traitement médicamenteux est nécessaire et, avec les hémorroïdes avancées, un traitement chirurgical. Le traitement médicamenteux des stades avancés peut être complété par des remèdes populaires, ce qui vous permet de réduire la charge médicamenteuse et, pendant la période de rémission, il sert de bonne prévention des exacerbations.


Les hémorroïdes chez les femmes se développent souvent pendant la grossesse et après l'accouchement

Les hémorroïdes chez les femmes sont souvent diagnostiquées, car une cause commune du développement des hémorroïdes est les changements qui se produisent dans le corps d'une femme pendant la grossesse et l'accouchement. Pendant la grossesse, les changements des niveaux hormonaux affectent les vaisseaux.De plus, le fœtus en croissance exerce une pression sur les organes pelviens, augmente la pression intra-abdominale, entraînant la formation (ou, s'ils l'étaient déjà, l'augmentation) d'hémorroïdes. La grossesse peut provoquer des hémorroïdes, ainsi qu'exacerber une maladie existante.

Les autres causes de pathologie comprennent une alimentation inappropriée, un mode de vie sédentaire, une activité physique excessive, un surpoids, des selles irrégulières, une exposition au stress, une prédisposition héréditaire, de mauvaises habitudes, en particulier l'abus d'alcool et le tabagisme (car ils aggravent l'état de la paroi vasculaire).

L'une des conditions importantes pour un traitement efficace des hémorroïdes est l'adhésion à un régime alimentaire, car le processus pathologique se développe et s'aggrave souvent précisément dans le contexte de la malnutrition..

Il est généralement possible de se débarrasser complètement des hémorroïdes avec une approche intégrée, lorsque les médicaments, les remèdes maison sont correctement utilisés et que la cause du développement de la maladie est éliminée en améliorant le mode de vie.

Les principales causes des hémorroïdes

Qu'est-ce qui cause les hémorroïdes? Cette question est présente dans presque tous les forums médicaux sur Internet, mais il est préférable de la poser à un spécialiste compétent - un proctologue. Voyons pourquoi les hémorroïdes se produisent.
Comme nous l'avons déjà dit, les principales causes des hémorroïdes sont le dysfonctionnement veineux des vaisseaux de la zone ano-rectale et la faiblesse des muscles rectaux..

La première raison de la formation d'hémorroïdes est que les veines caverneuses du rectum ne peuvent pas faire face au volume de sang qui leur circule à travers les vaisseaux artériels. En conséquence, les veines caverneuses débordant de sang se dilatent et se déforment. Ainsi, la formation de nœuds se produit, souvent appelés bosses..

Mais ce dysfonctionnement entre la circulation sanguine et la sortie ne se produit pas de lui-même. Pour l'apparition d'une stase veineuse dans les vaisseaux de l'anus, il est nécessaire d'avoir des facteurs provocateurs, par exemple un mode de vie sédentaire, une constipation chronique, une alimentation déséquilibrée, une activité physique excessive, etc..

Lorsque le nœud hémorroïdaire est déjà formé, l'action de la deuxième raison est liée au processus pathologique - la faiblesse des muscles rectaux. Des facteurs défavorables entraînent une augmentation des hémorroïdes, qui sont maintenues à l'intérieur de l'anus par le muscle longitudinal du canal rectal.

Avec la progression de la maladie, des changements dystrophiques se produisent dans les fibres musculaires de ce muscle, à la suite desquelles il perd sa force et ne peut plus maintenir le nœud à l'intérieur de l'anus, il commence donc à ramper à travers l'anus des hémorroïdes dans la direction distale du canal anal, les hémorroïdes se développent.

Causes des hémorroïdes chez les femmes

Les hémorroïdes chez les femmes sont une maladie courante qui n'apporte pas moins de problèmes aux belles femmes que les hommes. Cela peut se produire chez les femmes encore plus souvent, mais elles demandent moins souvent de l'aide..

Facteurs de risque qui sont à l'origine des hémorroïdes chez la femme:

  • Grossesse, accouchement. L'utérus augmente de taille pendant la grossesse, il exerce donc une pression sur les vaisseaux, ce qui provoque une stagnation du sang. Pendant l'accouchement, cette stagnation devient plus forte, car pendant le processus de tension, l'apport sanguin aux veines pelviennes augmente..
  • Constipation. Les femmes souffrent plus souvent de constipation en raison des caractéristiques structurelles des intestins (côlon sigmoïde allongé). Lors de la vidange intestinale avec constipation, la femme pousse, tandis que la pression sur les parois des vaisseaux veineux du canal anal augmente et des «bosses» hémorroïdaires apparaissent.
  • Fatigue physique, travail acharné. Comme vous le savez, une femme russe "arrêtera un cheval au galop et entrera dans une hutte en feu". Eh bien, depuis des temps immémoriaux, le métier de dormeur était considéré dans notre pays comme primordialement féminin... De plus, ces dernières années, l'émancipation de masse prend de l'ampleur partout dans le monde, les femmes commencent de plus en plus à s'engager dans des types de travail et de sport purement masculins. Même le programme olympique comprend des compétitions de lutte et d'haltérophilie chez les femmes... Et combien de jolies dames, à la poursuite d'une belle silhouette, s'épuisent en s'entraînant au «fer» dans les gymnases!
  • Mode de vie sédentaire. La plupart d'entre nous travaillons dans des bureaux, restons assis devant l'ordinateur et écrivons presque toute la journée. Et de nombreux citadins modernes préfèrent passer leur temps libre devant la télévision ou assis dans un café. Naturellement, dans ce cas, l'apport sanguin aux organes pelviens est perturbé, le sang stagne, étirant les veines, ce qui conduit à la formation de ganglions pathologiques.
  • Menstruation. Vous remarquerez peut-être que les hémorroïdes sont exacerbées ou commencent à se développer pendant la menstruation. Bien sûr, on ne peut pas dire que ce processus est la cause directe de la maladie, cependant, pendant cette période, le sang se précipite de plus en plus vers le petit bassin, les vaisseaux sanguins débordent, ce qui peut provoquer des hémorroïdes..
  • Mauvaise nutrition. Le rythme rapide de la vie, quand en une journée il faut avoir le temps de faire mille choses différentes, ne laisse malheureusement pas de temps pour une alimentation complète et équilibrée. Par conséquent, aujourd'hui, la malnutrition occupe une place de premier plan parmi tous les facteurs de risque de développement des hémorroïdes. Chaque femme sait ce qu'est la poursuite d'une figure idéale et quels sacrifices elle est prête à faire pour atteindre cet objectif. À la suite de toutes sortes d'expériences et de régimes alimentaires déséquilibrés, la microflore intestinale est perturbée, le travail du système digestif s'aggrave..

Facteurs de risque d'hémorroïdes

Les facteurs sous l'influence desquels les hémorroïdes peuvent apparaître sont très différents, à savoir:

  • mode de vie sédentaire;
  • constipation persistante;
  • diarrhée prolongée;
  • alimentation déséquilibrée;
  • charges excessives associées au levage de poids;
  • âge;
  • porter un enfant et accoucher naturellement;
  • lourde hérédité;
  • hypothermie du corps;
  • maladies des organes internes;
  • stress.

Regardons de plus près ce qui cause les hémorroïdes.

Comment traiter les hémorroïdes chroniques à la maison?

La chronique est caractérisée par une inflammation des ganglions avec une légère douleur. Il est souvent mal interprété comme un problème mineur. Il y a quatre étapes:

  1. Léger inconfort, une inflammation est observée lorsque la condition s'aggrave. Les pommades à base d'ingrédients naturels, suppositoires, bains et lotions aideront.
  2. Une perte de nœuds est souvent observée, qui peut être ajustée indépendamment. Bougies, infusions, bains, lotions et bougies des richesses de la nature aideront.
  3. Perte fréquente de nœuds, nécessitant l'aide des mains. La détérioration de l'état nécessite l'utilisation de lotions, de bains et de pommades provenant de ressources naturelles.
  4. La réduction nécessite une intervention chirurgicale. Sans intervention, ils aideront à soulager l'état des lotions, bains et onguents issus des réserves de ressources naturelles.

À chaque étape, le traitement est effectué en fonction de la gravité de la maladie et des recommandations d'un spécialiste. Au stade initial, des médicaments sont prescrits, et ces derniers nécessitent une intervention du chirurgien.

Mode de vie sédentaire

Le manque d'activité physique et la position assise prolongée favorisent la stagnation du sang dans les vaisseaux du petit bassin, en particulier le rectum. En conséquence, les corps caverneux débordent de sang et des hémorroïdes peuvent se former..

Le plus souvent, ce facteur est suivi chez les personnes dont la profession est associée à un travail sédentaire de longue durée, ainsi que chez les personnes âgées, car elles ne peuvent, en raison de leur état physiologique, mener une vie active..

En outre, en raison d'un manque d'activité motrice, une complication des hémorroïdes telle que la thrombose des hémorroïdes peut survenir. Cela est dû au fait qu'il y a un ralentissement de la circulation sanguine dans les vaisseaux de l'anus et des caillots sanguins, ce qui augmente le risque de caillots sanguins.

Le caractère insidieux de la maladie

Seul un traitement rapide de la maladie aux premiers stades peut aider à éviter l'exacerbation des hémorroïdes. Si de telles mesures n'ont pas été prises, en raison de l'influence constante des facteurs de risque, les complications suivantes peuvent se développer:

  1. Les nœuds augmentent non seulement en taille, mais peuvent également tomber de l'anus.
  2. La dystrophie des tissus se produit en raison d'une altération de la circulation sanguine des vaisseaux du rectum.
  3. Les saignements surviennent lors des selles, ce qui augmente le risque d'infection et d'inflammation des plaies résultantes, entraînant la formation de caillots sanguins.
  4. La congestion veineuse provoque le développement de nouvelles hémorroïdes, ainsi que leur saignement, provoquant de fréquentes rechutes de la maladie.
  5. Une anémie peut se développer, accompagnée de saignements rectaux abondants.
  6. Les patients ressentent constamment de la douleur avec les hémorroïdes, en particulier en présence de fissures dans l'anus. De plus, de telles blessures contribuent à la pénétration des infections dans les tissus, provoquant dans certains cas une exacerbation purulente (abcès), qui nécessite souvent une intervention chirurgicale..
  7. La paraproctite se développe en raison d'une inflammation constante des tissus situés à côté des hémorroïdes.
  8. Il y a incontinence des gaz et parfois du contenu dans le rectum en raison de la détérioration de la fonction sphinctérienne.
  9. Des démangeaisons constantes font ressentir à une personne non seulement un inconfort physique, mais aussi psychologique.

Constipation chronique

La constipation survient aussi souvent chez les hommes et les femmes à tout âge. La perturbation de la fonction intestinale peut être le résultat à la fois d'un mode de vie sédentaire et d'une alimentation déséquilibrée..

En cas de manque d'activité motrice, la motilité intestinale ralentit, ce qui perturbe le passage des matières fécales..

Pour aller à la selle, une personne commence à se forcer fortement, ce qui crée une pression accrue dans les vaisseaux du rectum. Si la constipation est unique, alors ça va, mais si les problèmes de selles sont réguliers, des hémorroïdes se forment..

De plus, l'hémorroïde qui apparaît est constamment blessée lorsque des selles dures sortent, ce qui devient la cause de saignements lors des selles..

Pendant l'acte de défécation, qui se produit tôt ou tard, les selles dures endommagent les nodules hémorroïdaires, ce qui provoque des saignements. De plus, en raison de la constipation, des fissures anales apparaissent souvent..

Caractéristiques du traitement pendant la grossesse

Les hémorroïdes surviennent souvent chez les femmes lorsqu'elles portent un enfant. Dans une telle situation, le patient ne doit pas s'automédiquer à domicile. Il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Les hémorroïdes surviennent souvent chez les femmes lorsqu'elles portent un enfant.

Le traitement de la pathologie des veines anales chez la femme enceinte est effectué à l'aide de préparations topiques. La thérapie comprend des antispasmodiques, des antiseptiques, des venotoniques et des agents régénératifs qui ne présentent pas de danger pour le fœtus. Le choix des médicaments et la durée de leur utilisation sont déterminés par le médecin..

Nutrition inadéquate et déséquilibrée

Si l'on parle de nutrition, la prédominance des aliments protéinés d'origine animale dans l'alimentation humaine et une carence en fibres végétales, contenues dans les céréales, les légumes et les fruits, entraînent un durcissement des matières fécales et des difficultés de défécation. À son tour, la constipation est l'une des principales causes des hémorroïdes..

De plus, une utilisation excessive d'épices chaudes, d'assaisonnements, d'épices, de viandes fumées et de marinades qui irritent la membrane muqueuse du canal rectal peut être un facteur provocateur d'hémorroïdes, provoquant un flux sanguin actif vers les vaisseaux hémorroïdaires.

Produire les causes de la maladie

Ce groupe de facteurs comprend toutes les actions et conditions qui provoquent une augmentation de la pression artérielle intra-abdominale. La charge constante sur le réseau veineux de l'intestin inférieur conduit au fait que des hémorroïdes peuvent se former même chez les jeunes qui ne sont pas sujets à la maladie.

Activité physique intense

Les représentants des professions associées au levage et au mouvement constants de poids sont à risque. Le travail dans les scieries, dans les ateliers de production, sur les chantiers de construction, les activités de chargement et de déchargement provoquent le développement de la pathologie hémorroïdaire.

Comment et pourquoi les hémorroïdes apparaissent:

  • augmentation du flux sanguin vers la région pelvienne;
  • l'élasticité des parois vasculaires diminue;
  • la stagnation se produit dans les organes et les veines du petit bassin;
  • les hémorroïdes se forment.

Les athlètes lourds devraient également prendre des mesures préventives. Le désir d'atteindre de nouveaux records et réalisations se transforme souvent en une maladie désagréable - les hémorroïdes émergentes peuvent mettre fin à une carrière sportive.

Constipation

La constipation chronique est l'une des principales raisons du développement des hémorroïdes. La rétention prolongée des matières fécales exerce une pression sur la paroi intestinale et resserre les vaisseaux situés dans ses parties inférieures. Le contenu intestinal compacté pousse une personne à pousser fort, ce qui ne fait qu'aggraver la situation..

La pression à l'intérieur du péritoine augmente et les nœuds élargis font saillie. En outre, les matières fécales dures endommagent en outre la membrane muqueuse du rectum et les hémorroïdes, ce qui entraîne des fissures et des saignements..

Il s'agit d'un cercle vicieux - du fait que le patient ne peut pas vider les intestins, les veines sont comprimées. À leur tour, les vaisseaux sanguins débordant de sang ne permettent pas de «soulagement», car les selles durcies endommagent la muqueuse rectale et provoquent des douleurs.

La normalisation des selles est la mesure la plus importante pour la prévention et le traitement des hémorroïdes..

Maladies internes

Les causes des hémorroïdes sont souvent associées à d'autres pathologies des organes internes. Ceux-ci inclus:

  • cirrhose du foie;
  • La maladie de Crohn;
  • rectocolite hémorragique;
  • la maladie cœliaque;
  • une maladie vasculaire périphérique;
  • phlébévrysme;
  • adénome de la prostate;
  • tumeurs pelviennes.

Quelles sont les causes des signes d'hémorroïdes dans ces cas? La pathogenèse est associée à une circulation sanguine altérée dans la cavité abdominale et à des processus inflammatoires dans l'intestin. Les hémorroïdes de ce type sont appelées symptomatiques - après la guérison de la maladie sous-jacente, les symptômes disparaissent.

Chez la femme, le facteur provoquant des troubles vasculaires du rectum est la mauvaise position de l'utérus.

Dépression

Un état psychologique déprimé ne peut pas être la cause immédiate des hémorroïdes. La réduction des antécédents émotionnels, le stress et la dépression deviennent un élément déclencheur du non-respect d'un mode de vie sain. Des besoins de boisson et de tabagisme peuvent apparaître, l'activité physique diminue, une personne néglige les normes de nutrition rationnelle, de travail et de repos.

Tout cela dans un complexe "va de côté" - la constipation se produit, qui sous-tend la pathogenèse de la maladie.

Activité physique excessive

Chez de nombreux patients, les hémorroïdes sortent en raison d'un effort physique excessif, associé au levage de charges lourdes. Ce facteur s'observe à la fois chez les personnes dont la profession est associée à l'haltérophilie et chez les haltérophiles..

Soulever des poids affecte négativement l'état des vaisseaux du petit bassin, à savoir:

  • le flux sanguin vers les vaisseaux du rectum est activé;
  • le ton des parois des corps caverneux est affaibli;
  • il y a stagnation de sang dans les vaisseaux de l'anus;
  • des hémorroïdes se forment;
  • symptômes exacerbés d'hémorroïdes préexistantes.

Les femmes contractent souvent des hémorroïdes à la recherche d'une silhouette mince, se surchargeant de charges électriques dans la salle de sport.

Éducation physique pour les hémorroïdes

En termes de traitement des hémorroïdes à la maison, des exercices avec des exercices spécialement conçus devraient être présents. L'inactivité physique est un facteur de risque dangereux. Le manque de mobilité, un mode de vie sédentaire conduisent à des varices douloureuses dans le rectum.

La méthode la plus accessible pour faire face à l'inactivité physique est la marche. Une personne doit faire au moins 10 000 pas tout au long de la journée. Le jogging facile, la natation, la danse et le yoga sont utiles.

Pour le traitement et la prévention de la maladie, il existe de nombreuses techniques spécialement conçues qui incluent des exercices bénéfiques. Ils peuvent être facilement réalisés à la maison. Pour obtenir un effet rapide, vous devez faire de la gymnastique antihémorroïdaire 2 fois par jour, pendant 15 minutes. Les exercices qui aideront à se débarrasser des hémorroïdes en peu de temps ne causent pas de difficultés à effectuer:

  • un vélo;
  • bouleau;
  • les ciseaux;
  • pont.

Les exercices de Kegel sont particulièrement utiles. Ils peuvent être pratiqués n'importe où, à tout moment et dans n'importe quelle position (assis, debout, couché). Ils consistent en tension et relaxation:

  • les muscles rectaux, comme s'ils essayaient de piéger le gaz;
  • muscles du périnée, ressemblant au processus d'interruption de la miction.

Il est nécessaire de rétracter lentement et en douceur l'anus avec force, en tendant et en relâchant alternativement les muscles des fesses et des cuisses. De même, tendez et détendez les muscles du périnée. Ces exercices augmentent bien le tonus musculaire du plancher pelvien et du rectum, soulagent la constipation et réduisent les symptômes des hémorroïdes..

  • charges statiques avec poids de levage (sports motorisés - haltères);
  • exercices pour balancer la presse avec des virages et des virages serrés du corps;
  • coups de pied pointus;
  • squats profonds;
  • sport extrême.

Votre médecin vous recommandera les exercices nécessaires. Ils doivent être effectués régulièrement, augmentant progressivement le nombre d'exercices et leur complexité..

Âge

Avec l'âge, un vieillissement régulier des cellules se produit dans le corps humain, y compris l'endothélium des vaisseaux de l'anus. En conséquence, le tonus et l'élasticité des veines caverneuses diminuent, ce qui crée un terrain fertile pour les hémorroïdes..

De plus, les personnes âgées, en raison de diverses maladies concomitantes, ne peuvent pas mener une vie suffisamment active, ce qui contribue également à la congestion veineuse dans les vaisseaux du petit bassin..

Malheureusement, les hémorroïdes peuvent blesser non seulement les personnes âgées, mais aussi les enfants..

D'où viennent les hémorroïdes chez les enfants? Les hémorroïdes chez les nouveau-nés sont principalement congénitales, à la suite d'une pathologie congénitale du développement des vaisseaux de l'anus. Chez les enfants plus âgés, la maladie survient en raison d'une alimentation déséquilibrée, d'une dysbiose, de la constipation et d'un mauvais entraînement à la propreté..

Grossesse et accouchement naturel

Les raisons suivantes de l'apparition d'hémorroïdes chez les femmes enceintes sont distinguées:

  • changements hormonaux dans le corps féminin, entraînant une augmentation des taux de progestérone. Cette hormone détend les muscles de l'utérus pour éviter les fausses couches et les naissances prématurées. Mais la progestérone détend aussi les muscles de l'anus et des intestins, et affaiblit également le tonus des corps caverneux;
  • constipation;
  • compression des vaisseaux de l'anus et du rectum par l'utérus;
  • limitation de l'activité physique;
  • inexactitudes dans l'alimentation électrique.

Pendant le processus de naissance, l'apparition d'hémorroïdes peut survenir en raison de l'effort. Aussi, très souvent, la sage-femme stimule les tentatives en irritant la muqueuse rectale en appuyant dessus avec ses doigts, ce qui peut également provoquer des hémorroïdes.

Facteurs prédisposants

L'apparition d'hémorroïdes a de nombreuses raisons, car toute maladie du système digestif, des organes pelviens, des surtensions de toute nature peuvent provoquer des changements pathologiques dans le rectum. Les proctologues associent les principales raisons pour lesquelles les hémorroïdes apparaissent à des facteurs prédisposants (indirects, dont beaucoup ne peuvent être arrêtés) et producteurs (associés à une augmentation de la pression intra-abdominale).

Les causes des hémorroïdes résident dans les processus internes qui se produisent dans le corps. Il n'y a que quatre principaux facteurs provocateurs indirects:

  1. Hérédité.
  2. Hypodynamie.
  3. Âge.
  4. Grossesse.

Hérédité

En soi, le trait génétique d'une personne ne peut pas être la seule explication des raisons pour lesquelles la maladie hémorroïdaire se manifeste sous une forme aiguë ou chronique. Mais la prédisposition à la maladie est congénitale. Cela est dû à un flux sanguin incorrect dans le rectum, à une faiblesse des muscles anaux, des ligaments.

De nombreux experts sont convaincus que la cause des hémorroïdes est la haute perméabilité des veines: elles manquent d'une couche musculaire puissante, par conséquent, les valves qui ferment les vaisseaux avec un verrou fonctionnent pour le reflux du sang à l'intérieur. L'insuffisance congénitale des veines rectales entraîne une augmentation de la pression et la formation d'hémorroïdes.

La tendance à la pathologie des veines est transmise à la fois par les lignées masculine et féminine. Si une personne avait des patients atteints d'hémorroïdes dans la famille, il est nécessaire de subir un examen médical prophylactique une fois par an avec la consultation d'un proctologue.

Hypodynamie

Inactivité physique - le mode de vie de la majorité de la population mondiale conduit à l'atonie intestinale, la constipation, qui est le premier pas vers la formation d'hémorroïdes.


Le travail «sédentaire» en cabinet provoque une stagnation des organes pelviens.

Les employés de bureau sont non seulement exposés au risque de maladie hémorroïdaire, mais aussi les personnes qui sont obligées par la nature de leurs activités de rester assis ou debout pendant une longue période:

  • Conducteurs;
  • programmeurs;
  • les répartiteurs de transport aérien et terrestre;
  • économistes;
  • personnel comptable;
  • chefs adjoints;
  • caissiers;
  • enseignants;
  • médecins ambulatoires;
  • chirurgiens opérant;
  • serveurs;
  • salon de coiffure;
  • les vendeurs.

L'inactivité physique devient l'une des principales causes de thrombose hémorroïdaire.

Âge

La maladie hémorroïdaire est le plus souvent rencontrée dans les années quarante. La raison en est qu'à l'âge adulte, les vaisseaux perdent leur élasticité et les muscles de l'anus s'affaiblissent, incapables de maintenir en place les nodules hémorroïdaires formés. En conséquence, des complications surviennent: perte, pincement des nœuds.

La situation est aggravée chez les personnes âgées. Les parois vasculaires deviennent plus minces, le cœur fonctionne par intermittence, ce qui entraîne une stagnation du sang dans la veine cave inférieure. Dans le même temps, la motilité intestinale diminue, sa microflore change, les processus métaboliques dans le corps - la constipation se produit, stimulant le développement des hémorroïdes.

Dans l'enfance, les hémorroïdes surviennent le plus souvent dans le contexte d'une prédisposition héréditaire. Mais les enfants sont mobiles, ne soulevez pas de poids, le problème des bébés est donc résolu par lui-même. Les adolescents sont moins actifs, ils mangent souvent mal, s'assoient plus à leur bureau et à leur ordinateur, donc pour eux la formation de nodules hémorroïdaires est importante. Beaucoup commencent encore à fumer à l'école, essayent l'alcool, c'est pourquoi les hémorroïdes apparaissent avec des complications, ce qui aggrave la situation. À cet âge, il est extrêmement important de consulter un médecin à temps, de diagnostiquer la maladie et de l'arrêter..

Grossesse et accouchement

Le plus souvent, des signes d'insuffisance hémorroïdaire apparaissent à 20-24 semaines de grossesse. Les facteurs de développement des hémorroïdes dans ce cas sont des changements anatomiques et hormonaux dans le corps d'une femme enceinte: l'utérus augmente en taille, le fœtus en croissance appuyant sur les organes pelviens, le rectum. En conséquence, la circulation sanguine dans le petit bassin est perturbée, les intestins cessent de se vider librement, une congestion dans les veines et une constipation apparaissent. Étant donné que de tels phénomènes se poursuivent pendant une période assez longue, les hémorroïdes chez les femmes se forment dans 30% des cas..

Ceci est facilité par l'inactivité physique, caractéristique des femmes enceintes: il n'est pas très confortable de bouger, les femmes enceintes préfèrent donc s'asseoir et s'allonger davantage.

Pendant le travail, la poussée provoque une forte augmentation de la pression intra-abdominale, une tension excessive des muscles du plancher pelvien et des organes internes. Après la livraison, deux scénarios sont possibles:

  • les hémorroïdes disparaissent d'elles-mêmes si elles sont causées par des raisons purement mécaniques, dont l'élimination a conduit à la normalisation du flux sanguin dans les veines du rectum;
  • si une femme avait déjà des ganglions enflammés avant la grossesse, après l'accouchement, ils deviennent encore plus enflammés et élargis, car au cours des tentatives, les veines du petit bassin et les muscles de l'anus, déjà déformés par les hémorroïdes, sont impliqués.

Outre les principales raisons, il existe d'autres facteurs indirects:

  • le sexe anal - un coït non conventionnel blesse la muqueuse rectale, viole la microflore intestinale, la microcirculation habituelle, ce qui conduit à la stagnation de la région anorectale;
  • menstruation - pendant la menstruation, le flux sanguin vers les organes pelviens augmente, ce qui provoque une violation du flux sanguin veineux;
  • régimes rigides - la restriction de l'apport alimentaire, le manque d'apport en nutriments par le corps entraîne des problèmes de digestion, perturbe la motilité intestinale, provoque la constipation;
  • mauvaises habitudes - la nicotine et l'éthanol sont des toxines qui paralysent les parois des veines, modifient leur perméabilité, provoquant une stagnation dans la région anorectale avec la formation d'hémorroïdes;
  • le non-respect des règles d'hygiène intime provoque la reproduction de microbes pathogènes, l'ajout d'une infection secondaire avec le développement d'une inflammation, une modification de la perméabilité vasculaire, une stagnation dans les veines du rectum;
  • les troubles endocriniens provoquent des changements dans l'activité des muscles intestinaux, l'atonie, la constipation, les hémorroïdes.

Hérédité lourde

Les experts disent que les hémorroïdes ont une prédisposition héréditaire, car chez les personnes dont les parents souffrent de cette maladie, le risque d'acquérir des veines faibles augmente considérablement.

Chez les personnes ayant une génétique pondérée, la membrane musculaire des corps caverneux est affaiblie dès la naissance et une insuffisance congénitale de l'appareil valvulaire veineux est également notée. Par conséquent, si au cours de la vie une personne est influencée par des facteurs provocateurs, les hémorroïdes se développent.

Maladies internes

De nombreux patients qui ont des tumeurs des organes pelviens développent rapidement des hémorroïdes. Cela est dû au fait que le néoplasme appuie sur les vaisseaux du rectum, perturbant la sortie du sang.

Il n'est pas rare non plus qu'une maladie hémorroïdaire devienne le résultat de processus inflammatoires dans les organes des systèmes reproducteur et urinaire..

En outre, chez les personnes atteintes de cirrhose du foie et d'autres maladies conduisant à une hypertension portale, le processus qui se produit affecte négativement l'état des corps caverneux, ce qui perturbe l'écoulement du sang et la formation d'hémorroïdes..

Qu'est-ce que les hémorroïdes et comment se manifestent-elles

Les hémorroïdes sont une maladie très délicate que la plupart des patients essaient de ne pas propager. La maladie est divisée en deux types et peut être:

  • interne, lorsque les nœuds sont situés à l'intérieur du rectum;
  • externe, lorsque les nœuds sont situés autour de l'anus;
  • combiné, lorsqu'un patient a à la fois des nœuds externes et internes.

Dans tous les cas, le processus pathologique s'accompagne d'un ensemble de symptômes désagréables qui compliquent la vie des patients. Les premiers signes de veines hémorroïdaires hypertrophiées sont des démangeaisons dans l'anus et des douleurs pendant et après les selles. Souvent, ils sont accompagnés de saignements, qui au début ne diffèrent pas beaucoup, et ne sont détectés qu'avec un examen attentif des selles.

Au premier stade de la maladie, une gêne apparaît après une indigestion accompagnée de diarrhée ou de constipation. C'est pourquoi de nombreux patients associent des symptômes désagréables à une irritation de la muqueuse rectale par des efforts prolongés ou des défécations fréquentes. Ce n'est que lors de la progression des hémorroïdes chez les patients que des ganglions saillants apparaissent, qui peuvent être détectés immédiatement après la défécation. Au stade initial, ils sont attirés indépendamment, mais après un certain temps, cela ne se produit plus, car la maladie passe à un nouveau stade plus complexe..

3 et 4 degrés d'hémorroïdes épuisent le patient avec des saignements fréquents et une perte de nœuds. Dans le même temps, les douleurs deviennent insupportables, ce qui peut indiquer leur violation ou leur thrombose. La peau et les muqueuses de la région périanale restent hyperémiques, le mucus est sécrété par l'anus.

Si vous ne commencez pas le traitement des hémorroïdes, après avoir établi au préalable les causes de leur apparition, le patient court le risque de rencontrer des problèmes tels que la fistule rectale, des modifications nécrotiques des ganglions et la propagation de l'inflammation aux tissus adjacents.

Expériences psycho-émotionnelles et stress

Les personnes régulièrement exposées au stress ne surveillent pas vraiment leur alimentation, ce qui entraîne une constipation et, comme vous le savez, les inexactitudes dans l'alimentation et la perturbation des intestins sont les principaux facteurs du développement des hémorroïdes..

En outre, une personne ayant un état psychoémotionnel perturbé a souvent recours à l'abus de boissons alcoolisées, ce qui entraîne une augmentation de la pression dans les vaisseaux hémorroïdaires et le développement d'une insuffisance veineuse. De plus, en raison du stress, l'activité motrice humaine diminue..

Caractéristiques du traitement des maladies hémorroïdaires

Les médicaments sont utilisés dans les premiers stades du développement des hémorroïdes, avec la réversibilité de la nature des changements vasculaires. Le but est d'éliminer les symptômes qui provoquent une gêne chez une personne: douleur, démangeaisons, ganglions podkrylivaniya. Appliquer des agents externes et des médicaments injectables en comprimés.

Le groupe de fonds est déterminé par des signes de pathologie:

  • la base du traitement conservateur sont les venotoniques sous toute forme pharmacologique - ils augmentent le tonus vasculaire, améliorent la perméabilité veineuse, la microcirculation de la région anorectale: Detralex, Venarus, Troxevasin, Phlebodia 600 - plus d'informations sur les comprimés d'hémorroïdes;
  • les suppositoires pour hémorroïdes sont utilisés pour la localisation rectale des nodules hémorroïdes, ainsi que pour la formation de fissures anales: Posterisan, Procto-Glivenol, Natalsid, Relief, Relief Ultra, suppositoires à l'argousier, belladone;
  • onguents et suppositoires pour arrêter le saignement des cônes: Hepatrombin G, troxevasinic, pommade et suppositoires à l'héparine, Proktosedil, Relief;
  • onguents et suppositoires pour soulager la douleur et l'inflammation des hémorroïdes: Relief Ultra, Proctosan, Anusol, Ultraproct, onguents et bougies à la belladone;
  • le traitement systémique implique l'utilisation de laxatifs qui normalisent la fonction intestinale: Fitomucil, Duphalac, Microlax, suppositoires contenant de la glycérine.

De plus, une approche systématique implique l'utilisation de comprimés et d'injections:

  • corticostéroïdes (prednisolone, hydrocortisone);
  • AINS (Nurofen, Voltaren);
  • thrombolytiques (Thrombo âne, Aspirine);
  • médicaments fortifiants (vitamines, minéraux, huile d'argousier).

Techniques mini-invasives

Le traitement innovant des hémorroïdes à tous les stades implique l'utilisation de technologies mini-invasives. Ils sont particulièrement efficaces au début du développement de la maladie, lorsque les facteurs négatifs n'ont pas encore eu le temps d'affecter la nature des formations hémorroïdaires et que les symptômes de la pathologie sont minimes:

  • la découpe au laser du nœud est utilisée aux stades initiaux des hémorroïdes externes, les plaies postopératoires sont scellées pour arrêter le saignement;
  • sclérothérapie - l'introduction d'une préparation sclérosante directement à l'intérieur des cavernes, qui colle les parois des vaisseaux, le nœud se dessèche et disparaît;
  • photocoagulation - traitement des hémorroïdes avec des faisceaux laser infrarouges avec brûlage couche par couche des cavernes et cautérisation simultanée de la plaie résultante;
  • ligature au latex - ligature avec des anneaux spéciaux de la base de la formation hémorroïdaire, excluant le nœud du système alimentaire, ce qui entraîne sa mort;
  • cryothérapie - congélation des hémorroïdes avec de l'azote liquide;
  • désarterisation - le traitement des hémorroïdes est extrêmement populaire à l'étranger, mais est encore peu utilisé en Russie en raison d'un équipement coûteux: l'essentiel est de panser la base de l'artère alimentant le canal ano-rectal.

Les techniques innovantes présentent de nombreux avantages: perte de sang minimale, anesthésie locale, pas de rééducation à long terme et pas de complications graves. Il n'y a qu'un seul inconvénient - l'inefficacité du traitement aux stades avancés de la maladie hémorroïdaire.

Opérations radicales

L'intervention chirurgicale est indiquée pour le traitement des stades avancés des hémorroïdes, lorsque les méthodes conservatrices n'ont aucun sens. Appliquer:

  • Opération de Milligan-Morgan (hémorroïdectomie): excision radicale des hémorroïdes en même temps que la membrane muqueuse, suivie d'une cautérisation de la plaie sans suture;
  • Opération de Ferguson - avec suture de plaie avec des sutures résorbables;
  • Opération des parcs - seul le nœud lui-même est découpé et la plaie est suturée avec du catgut;
  • Opération Longo (hémorroïdopexie) - excision de la membrane muqueuse avec remontage du site de la plaie, couture avec une agrafeuse à la paroi intestinale.

L'ablation radicale des hémorroïdes est réalisée sous anesthésie, nécessite une rééducation à long terme, est souvent compliquée.

Groupes à haut risque

En tenant compte des facteurs provocateurs, il est possible de constituer un groupe de personnes qui présentent un risque très élevé de contracter des hémorroïdes. Ceux-ci comprennent les éléments suivants:

  • les personnes dont la profession est associée à un long séjour en position assise (programmeurs, commis, caissiers, vendeurs, enseignants, chauffeurs, etc.);
  • les personnes qui comprennent régulièrement la gravité (chargeurs, constructeurs, haltérophiles et autres);
  • les personnes dont les proches parents souffrent de faiblesse des vaisseaux veineux;
  • les personnes dont le régime alimentaire manque de fibres végétales;
  • les personnes qui abusent de l'alcool;
  • femmes enceintes;
  • personnes de plus de 40 ans et autres.

Symptômes hémorroïdes

Pour les personnes à haut risque, il est important de savoir comment les hémorroïdes se manifestent afin de contacter un spécialiste pour obtenir de l'aide à temps..

La maladie peut se manifester avec les symptômes suivants:

  • inconfort dans l'anus;
  • démangeaisons et brûlures dans l'anus;
  • selles douloureuses;
  • sensation de corps étranger dans le rectum;
  • saignements hémorroïdaires lors des selles;
  • constipation fréquente;
  • l'apparition d'hémorroïdes dans l'anus.

Si vous remarquez les symptômes ci-dessus en vous-même, nous vous recommandons fortement de demander l'aide d'un proctologue qui, après avoir mené une série d'études diagnostiques, clarifiera le diagnostic et, si nécessaire, vous prescrira un traitement antihémorroïde complexe..

Remèdes populaires

Avec les hémorroïdes simples à ses débuts, les remèdes populaires peuvent également être utilisés pour un effet rapide de la thérapie à domicile. Pour cela, des plantes médicinales sont utilisées. Ils sont utilisés pour préparer des décoctions et des infusions à usage interne et externe sous forme de bains, ainsi que pour fabriquer des bougies et des onguents maison pour un traitement local.

  • camomille;
  • chélidoine;
  • aloès;
  • Feuille de laurier.


Chélidoine
Un bon résultat est obtenu avec l'utilisation de miel, de propolis.

Thermes

Pour réduire l'inconfort des hémorroïdes à la maison, des bains locaux ou des bains généraux sont recommandés. Les composants qui y sont ajoutés ont un effet curatif:

  1. En cas d'exacerbation de la maladie, il est recommandé de diluer le permanganate de potassium dans de l'eau chaude jusqu'à une couleur rose pâle. Le temps de prendre un tel bain ne dépasse pas 20 minutes.
  2. Les herbes médicinales (camomille, ficelle, calendula, ortie, chélidoine), prises en proportions égales (1 cuillère à soupe chacune), sont versées avec 2 litres d'eau et mijotées sur le feu pendant 5-7 minutes. Filtrer le bouillon, refroidir, ajouter au bain pour le bain. Une telle procédure soulagera les symptômes désagréables et améliorera l'état général..

Prendre des bains avec une telle collection médicinale est utile à une température de l'eau ne dépassant pas 25 ° C.

Parallèlement à ce traitement, il est nécessaire de continuer à prendre les médicaments prescrits sous forme de comprimés et un traitement local avec des suppositoires ou des pommades..

Recettes de bougies maison

Les suppositoires rectaux sont faciles à préparer à la maison. En médecine traditionnelle, il existe de nombreuses recettes pour le traitement efficace des hémorroïdes. Ils prévoient l'utilisation de produits disponibles et connus pour leurs propriétés médicinales:

  1. Les bougies sont préparées à base de miel confit - citron vert ou sarrasin. Appliquez-les la nuit.
  2. La propolis dissoute dans une petite quantité d'eau est versée dans le petit doigt à partir d'un gant médical ou d'un cône en papier, placé au congélateur. Une telle bougie est placée dans le rectum pendant pas plus de 2 minutes.
  3. Une gousse d'ail peut être utilisée comme suppositoire rectal. Il est inséré la nuit, sort spontanément lors des selles. Pour adoucir l'action, les bougies sont préparées à partir d'ail ciselé avec du beurre. Le mélange mélangé est brièvement placé au réfrigérateur, puis des bougies en sont formées..
  4. Les pommes de terre ont des propriétés utiles. Une bougie ne dépassant pas 3 cm de long est découpée dans des pommes de terre crues, insérée dans l'anus pour la nuit. Pour améliorer l'effet, il peut être enduit de miel..

Les pommades pour le traitement des hémorroïdes peuvent être préparées à la maison à base de miel, de vaseline ou de graisse animale avec l'ajout de composants médicinaux.

Recettes de pommades maison populaires:

  1. La propolis râpée est ajoutée à l'une des bases énumérées, préalablement fondue dans un bain-marie et mélangée. Le mélange résultant est refroidi au réfrigérateur. La pommade est appliquée quotidiennement avant le coucher.
  2. 1 cuillère à café de cannelle et de miel est mélangée avec la même quantité de savon à lessive râpé. Utilisé pour le traitement quotidien.
  3. Le streptocide à raison de 10 comprimés doit être écrasé, mélangé avec n'importe quelle base, par exemple 30 g de vaseline. La pommade finie est appliquée sur un coton et appliquée sur le point sensible.

Traitement des hémorroïdes

Le choix d'une méthode de traitement des hémorroïdes est influencé par la gravité des symptômes et le stade de la maladie, ainsi que par la présence de complications. Mais dans tous les cas, un traitement complet est effectué, qui affecte simultanément la cause de la maladie et ses symptômes..

Médicaments contre les hémorroïdes

Le traitement conservateur est le plus efficace dans les premier et deuxième stades des hémorroïdes. Avec les formes avancées de la maladie, le traitement médicamenteux peut être utilisé pour préparer les patients à la chirurgie et pendant la période de rééducation après la chirurgie..

Le traitement médicamenteux pour les patients atteints d'hémorroïdes consiste à prendre des médicaments systémiques, ainsi que l'utilisation d'agents locaux - suppositoires, pommades, crèmes et gels.

Pour les hémorroïdes, les médicaments systémiques suivants peuvent être utilisés:

  • venotoniques et angioprotecteurs - Detralex, Troxevasin, Venarus, Eskuzan, Phlebodia 600 et autres. Ces médicaments normalisent la circulation sanguine dans les vaisseaux du rectum en augmentant le tonus des veines hémorroïdales et en rétrécissant les pores endothéliaux;
  • anti-douleurs. Étant donné que les hémorroïdes sont accompagnées de douleur, des analgésiques peuvent être prescrits aux patients - ibuprofène, nimésulide, Nurofen et autres;
  • laxatifs. La constipation aggrave l'évolution des hémorroïdes, par conséquent, pour normaliser les mouvements de l'intestin, il est possible d'utiliser des médicaments de transfert - Dufolac, Bisokodil, Senade et autres;
  • hémostatiques. Les saignements de l'anus avec des hémorroïdes ne sont pas rares, il devient donc nécessaire de prendre des médicaments ayant un effet hémostatique - Vikasol, acide aminocaproïque, Ditsynon et autres.

Les préparations locales aident à se débarrasser des symptômes désagréables des hémorroïdes. Pour les hémorroïdes externes, les crèmes, les pommades et les suppositoires sont principalement utilisés, et pour la localisation interne des hémorroïdes - suppositoires rectaux.

Le plus souvent, les patients se voient prescrire des suppositoires et des pommades du même nom - Relief, Relief Advance, Proctosedil, Ultraproct, Hepatrombin G, Proctosan, Posterisan et autres.

Traitement chirurgical des hémorroïdes

Pour les hémorroïdes du deuxième ou du troisième stade, des interventions chirurgicales mini-invasives sont effectuées, car elles sont peu traumatiques, indolores, ne nécessitent pas d'anesthésie générale et ont une courte période de récupération.

Les méthodes mini-invasives suivantes de traitement des hémorroïdes sont très populaires:

  • sclérose des hémorroïdes;
  • désarterisation des cônes hémorroïdaires;
  • ligature des hémorroïdes avec des anneaux en latex;
  • cryodestruction des hémorroïdes;
  • photocoagulation des corps caverneux variqueux et autres.

Pour les hémorroïdes de stade quatre, la chirurgie radicale est le traitement le plus efficace. Récemment, les experts ont préféré deux types de traitement radical des hémorroïdes: l'hémorroïdectomie et l'hémorroïdopexie.

Traitement des hémorroïdes avec la médecine traditionnelle

Les méthodes traditionnelles sont utilisées avec succès aujourd'hui dans le traitement des hémorroïdes, elles complètent la principale thérapie antihémorroïde.

Lors de la lutte contre les hémorroïdes, les méthodes alternatives suivantes peuvent être utilisées:

  • bains aux décoctions de plantes médicinales (camomille, achillée millefeuille, écorce de chêne, ortie, calendula, sauge, renouée et autres);
  • compresses et lotions avec décoctions et infusions d'herbes médicinales, pommes de terre crues, glace, huiles végétales;
  • bougies artisanales, coupées de pommes de terre, de betteraves ou préparées à partir d'ingrédients naturels (saindoux, miel, beurre, propolis, momie, jus de plantes médicinales, etc.);
  • onguents. Les composants les plus courants des pommades maison sont les huiles végétales, le miel, le saindoux, la momie et la propolis;
  • microclysters aux huiles végétales (citrouille, lin, argousier, olive et autres).

Vous devez comprendre que même les remèdes populaires, bien qu'ils soient fabriqués à partir d'ingrédients naturels, peuvent avoir des effets secondaires.Par conséquent, avant de les utiliser, vous devez absolument consulter votre médecin..

Mots de séparation dans le traitement des hémorroïdes chez les hommes et les femmes

Les tactiques de traitement des hémorroïdes peuvent être très différentes et dépendent du stade de la maladie. Utilisé comme méthode de traitement conservatrice, ainsi que comme méthode chirurgicale mini-invasive.

Dans tous les cas, vous devez respecter les règles suivantes par l'homme:

  • régime correctement choisi;
  • l'activité physique ne doit pas être excessive;
  • le patient doit abandonner complètement l'alcool pendant le traitement.

Les principales méthodes conservatrices pour se débarrasser du patient des hémorroïdes sont:

  • l'utilisation de pommades et de crèmes;
  • l'utilisation de bougies prescrites par un médecin;
  • méthodes de médecine traditionnelle.

Si les hémorroïdes sont négligées, le traitement est effectué avec des méthodes radicales. Il peut s'agir de techniques peu invasives - cryodestruction, sclérothérapie, photocoagulation, ligature avec des anneaux en latex. Et s'ils échouent, ablation chirurgicale des nœuds.

La cire à la crème est saine pour les hémorroïdes - https://c.twnt.ru/pcCa

Vidéo sur les hémorroïdes chez les femmes

Elena Malysheva. Symptômes et traitement des hémorroïdes

Principes de nutrition pour les hémorroïdes

Étant donné que la principale cause des hémorroïdes est un régime alimentaire déséquilibré, le régime alimentaire est un élément essentiel d'un traitement antihémorroïde complexe..

Les patients atteints d'hémorroïdes doivent manger 5 à 6 fois par jour en petites portions. Il est également important de consommer suffisamment de liquide - au moins 1,5 litre par jour..

Tous les aliments pouvant entraîner une perturbation des intestins sont exclus de l'alimentation, à savoir: assaisonnements chauds, épices, épices, marinades, viandes grasses, poissons et volailles, restauration rapide, chocolat, confiseries, chou blanc, navets, radis, noir pain, produits de boulangerie, raisins et autres.

Le menu doit nécessairement inclure des aliments riches en fibres végétales - céréales, légumes et fruits.

Lors de la préparation des aliments, la préférence doit être donnée aux méthodes douces de traitement thermique - cuisson à la vapeur, cuisson au four ou bouillir. En outre, le rejet des boissons alcoolisées est une condition préalable à un traitement réussi..

Comment traiter les hémorroïdes aiguës à la maison?

Les hémorroïdes aiguës ou anorectales sont caractérisées par la formation de thrombus sur les nœuds internes et externes. Il y a plusieurs étapes:

  1. Présence de cyanose, sans inflammation, mais avec rougeur et douleur.
  2. Prise de tissu adjacent, avec inflammation et douleur intense dans n'importe quelle position.
  3. Altération nécrotique, avec inflammation sous-cutanée étendue, fièvre et malaise.

Le traitement doit être complet, y compris:

  • Suppositoires rectaux;
  • Anti-douleurs;
  • Préparations curatives;
  • Bains et lotions aux herbes.

Prévention des maladies

Nous avons examiné ce que sont les hémorroïdes et pourquoi elles se produisent. Vous savez maintenant dans quelles directions vous devez travailler pour éviter la maladie. Après tout, la prévention des hémorroïdes consiste à éliminer les facteurs qui provoquent leur apparition.

Vous pouvez éviter les hémorroïdes en observant les principes suivants:

  • maintenir un mode de vie actif;
  • une alimentation correcte et équilibrée;
  • effectuer des exercices visant à renforcer les muscles de l'anus;
  • rejet des mauvaises habitudes, en particulier l'utilisation de boissons alcoolisées;
  • lutte opportune contre la constipation;
  • remplacer l'utilisation du papier toilette en lavant l'anus avec de l'eau froide;
  • traitement des maladies des organes internes pouvant provoquer des hémorroïdes.

En conséquence, nous pouvons conclure que les hémorroïdes sont une maladie multifactorielle, car elles se développent sous l'influence de divers facteurs. De plus, l'étiologie de cette maladie affecte le succès du traitement. Par conséquent, avant de procéder au traitement des hémorroïdes, le proctologue essaie de déterminer sa cause..

Mesures de prévention des maladies

La prévention du développement des hémorroïdes, en particulier avec une prédisposition génétique existante à la maladie chez une personne, est nécessaire, à la fois avec une position debout constante pendant le travail et en position assise.

Les principales mesures pour réduire le risque de formation et de récidive d'hémorroïdes comprennent:

  1. Alternance de pauses et d'activité physique pendant le travail principal. Si l'activité professionnelle ne le permet pas, vous devriez envisager de remplacer le lieu d'affectation principal.
  2. Remplacer le couvercle rigide par un revêtement souple.
  3. Observez les aliments diététiques. Le régime ne doit pas être basé sur des aliments qui provoquent la constipation ou, au contraire, la diarrhée.
  4. Évitez la consommation fréquente de boissons alcoolisées et, si possible, éliminez-les complètement.
  5. Fournir au corps suffisamment de boissons et d'aliments pour aider à améliorer la motilité intestinale.
  6. Remplacez le papier toilette en rinçant à l'eau tiède après chaque selle.

Il est important de comprendre que certains des symptômes des hémorroïdes sont similaires à d'autres maladies (entérobiose, candidose, nombreuses pathologies intestinales), par conséquent, dès la première apparition de démangeaisons, d'inconfort dans l'anus, de sang dans les selles, vous devez consulter un médecin et commencer un traitement approprié. Seul un diagnostic rapide de la maladie et de son traitement donne de grandes chances de guérison rapide..